02.02.16

Développer l'autonomie chez les moyens

Pour apprendre, il faut avant tout une bonne motivation, intrinsèque si possible, c'est à dire qu'elle vienne de l'enfant lui-même, de sa volonté à découvrir le monde et non pour faire plaisir à papa,maman ou à la maîtresse.

Si l' activité est  imposée, l'enfant va la faire avec plus ou moins de plaisir.

Par contre si l'activité est librement choisit, l'enfant rentrera beaucoup plus facilement dans les apprentissages et aura plaisir à faire. Je pense que c'est pareil pour les adultes, non?

L'envie doit être le moteur des apprentissages.

J'ai mis au point un tableau sur lequel les moyens s'inscrivent l'après-midi à l'aide de leur étiquette prénom. Ils peuvent choisir parmi 9 activités et doivent respecter le nombre d'élèves à chaque atelier. 

 

Capture d’écran 2017-06-24 à 10Capture d’écran 2017-06-24 à 10

Capture d’écran 2017-06-24 à 10Capture d’écran 2017-06-24 à 10

Capture d’écran 2017-06-24 à 10Capture d’écran 2017-06-24 à 10

Capture d’écran 2017-06-24 à 10Capture d’écran 2017-06-24 à 10

Capture d’écran 2017-06-24 à 10Capture d’écran 2017-06-24 à 10

Capture d’écran 2017-06-24 à 10

 

IMG_4069

IMG_4070

Une fois inscrit, l'enfant se rend à l'atelier et doit se débrouiller seul (ou demander de l'aide à un copain) pour mettre le tablier de peinture par exemple... car la maîtresse ne peut pas être partout à la fois. Les enfants aimeraient bien!!! mais bon, ils doivent attendre que l'adulte soit disponible ou apprendre à faire les choses seuls.

Organisation de la classe:

La classe est aménagée dans le but de développer cette autonomie.

A l'espace dessin, feuilles, feutres, crayons de couleurs, pastels...sont disponibles dans un petit meuble roulant.

A l'espace peinture, les pots de peintures sont toujours en place. Les enfants enlèvent les capuchons, mettent les pinceaux dans les pots, inscrivent leur prénom sur la feuille et en avant la peinture!

La piste graphique propose craies et éponge, et éventuellement modèle à reproduire.

L'ordinateur est allumée dès l'accueil du matin. Les jeux B2i sont installés sur le bureau. Il n'y a plus qu'à double-cliquer (pour ça, je vais parfois aider) et l'enfant peut jouer.

Au coin écoute, je prépare le CD et je vérifie le volume avant les inscriptions. Il n'y a plus qu'à faire "play"

Dans l'espace motricité fine, les perles et les lettres à enfiler sont toujours sur la table. 

Les puzzles sont à disposition dans un meuble facile d'accès, avec les brevets de réussite puzzles.

Les jeux de constructions sont placés sous la table du train. Je les sors avec les fiches modèles au milieu du tapis de regroupement.

Enfin, le secret, c'est que tout doit être préparé à l'avance et facilement accessible pour que les enfants puissent vraiment être autonomes.

 IMG_4072

LOU-ANN, LILOU et ALICE ont choisi le dessin. Elles montreront leur production et la décriront à la classe.

IMG_4073 

LOUNA joue au paralphabet: elle doit retrouver les lettres sur le clavier avec qu'elles ne s'écrasent à l'écran. Derrière, EYANA écoute des histoires d'un CD "Histoires pour les petits"

IMG_4074

MILANA a choisi les perles, un très bon moyen de canaliser l'énergie.

IMG_4075

MANON et YLIES font des puzzles.

IMG_4068

IMG_4076

TRISTAN, MARGAUX et GABRIEL ont choisi la peinture; parfois libre, parfois avec consigne. Là ils peignent les matelas au-dessus du petit pois; car nous travaillons sur la princesse au petit pois.

IMG_4077 IMG_4071

AVA, VINCENT et GUILHEM écrivent des mots avec les lettres en bois.

Quand ils ont fini, les enfants enlèvent leur étiquette et peuvent s'inscrire dans un autre atelier.

Ce système d'inscriptions leur plaît beaucoup et permet de se rendre compte de leurs préférences (intelligences multiples).

Je ne leur propose que l'après-midi car le matin, il y a trop d'enfants dans la classe (27).  ça demande une bonne organisation et surtout du calme.

Quand les enfants sont en activité, je peux les observer et aller vers ceux qui ont le plus besoin d'aide

C'est  une pédagogie différenciée qui tient compte des désirs des enfants. 

Les contraintes de la classe et de l'emploi du temps ne permettent pas de fonctionner toujours ainsi, mais j'essaie de  proposer ce type de travail en autonomie en début de chaque après-midi:

- le lundi: puzzles avec brevets

- le mardi: ateliers de manipulations de type Montessori

- le jeudi: ateliers à inscriptions libres

Les débuts d'après midi sont plus calmes et permettent d'entrer dans les apprentissages en douceur et avec plaisir avec des enfants souvent motivés. 

 

 

 

 

 

 

Posté par Vivivivivi à 18:45 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,


31.01.16

Travail d'équipes


4 petits films humoristiques illustrant la nécessité de travailler en groupes.

Ces films sont intégrés dans les ressources des nouveaux programmes de la maternelle.

A regarder sans modération, c'est très drôle!

Posté par Vivivivivi à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29.04.15

Vidéo de Rémi BRISSIAUD

    Suite au premier article sur la pédagogie des mathématiques, voici une nouvelle vidéo qui démontre concrètement comment aborder la numération, dès la petite section.

Rémi BRISSIAUD est maître de conférence en psychologie (Paris). Il explique la baisse des performances en calcul des écoliers français: son origine et comment y remédier.

                                                             ICI

Vidéo enregistrée par le SNUIPP, lors de l'Université d'Automne 2011 à Port Leucate.

 

 

Posté par Vivivivivi à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10.02.15

Tous différents face aux apprentissages

Ce document tiré de l'excellent site REPAIRAGE expose la diversité des profils des apprenants.

Ces profils déterminent différents comportements qui interagissent au sein d'un groupe classe, avec plus ou moins de bonheur!!!

Les différents profils d'apprenants:

Capture d’écran 2015-01-30 à 21

Les modes de communication:

Capture d’écran 2015-01-30 à 21

Pour que chaque élève puisse apprendre selon son mode de communication préférentiel, il est important que l'enseignant propose des entrées variées dans les activités.

Les consignes seront:

- parfois visuelles (dessins au tableau...)

- parfois auditives (les consignes énoncées oralement ne seront pas comprises par les enfants non auditifs ou non attentifs...)

- parfois kinesthésiques (manipulation de petit matériel, nécessité de passer par le toucher)...

Pour motiver le plus grand nombre d'élèves possible, l'enseignant doit veiller à diversifier la manière de passer les consignes.

 

Les différents besoins :

Capture d’écran 2015-01-30 à 21

Ces 3 documents montrent la diversité et donc la complexité du fonctionnement de chaque individu....une complexité qu'il faut apprendre à gérer en classe, avec autant d'élèves...

Posté par Vivivivivi à 10:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

24.10.13

Les intelligences multiples

Suite à la lecture de l'ouvrage "Enseigner autrement selon les intelligences multiples", j'ai préparé des affichettes récapitulatives des 6 intelligences à mettre en place dans les espaces de la classe. Les intelligences interpersonnelles et intrapersonnelles ne donnnent pas lieu à des espaces particuliers car ils sont omniprésents dans bien des situations.

J'ai volontairement renommé les intelligences multiples dans un langage plus accessible, moins technique...

IMG_2167

 

IMG_2168
IMG_2169
IMG_2170
IMG_2171
IMG_2172

 

Posté par Vivivivivi à 13:58 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

12.05.13

Pédagogie du projet

La pédagogie par le projet

Dans la classe, nous travaillons (disons plutôt nous apprenons!: le travail étant souvent associé à la difficulté, à la douleur!) avec des albums, autour de grands projets.

Un thème - des albums - un projet de classe

 La notion de thème n’a de sens que si elle est soutenue par un véritable projet d’apprendre.

 

L’objectif est de construire l’ensemble des apprentissages autour de projets qui permettent d’aborder tous les domaines d’activités et qui prennent en compte les intérêts des enfants et les objectifs pédagogiques.

 Tous ces projets ont une finalité concrète; l’objectif étant de systématiquement partager,comuniquer le fruit du travail avec les autres : Communiquer dans la classe entre les enfants, entre l’enfant et l’enseignant, entre les enfants de la classe et ceux des autres enseignants, entre les enfants et leurs parents, entre l’enseignant et les parents.

« Il est important que l’école explique, fasse comprendre et justifie ses choix, qu’elle donne à voir et à comprendre ses façons de faire » CNDP 2002

Pour cette raison, l'enfant rapportera chaque semaine son cahier de culture et de vie à la maison, afin d'expliquer à ses parents ce qu'il a appris en classe.

     Créer la coopération autour d’un projet commun permet de multiplier les échanges entre enfants, de leur faire prendre des responsabilités, et de trouver une place au sein du grand groupe.

    « Devenir élève, c’est participer à la réalisation de projets communs, c’est prendre et progressivement partager des responsabilités au sein du grand groupe »  (qu’apprend-on à l’école maternelle ?) CNDP 2002

       Une telle approche pédagogique demande un investissement personnel qui est largement récompensé par l’épanouissement des enfants et par leur engagement dans la vie de la classe, gage d’un bon apprentissage.

Cette année, nous démarrons l'année avec un projet "Pirate des mers". Projet de recherche de trésor dans l'école qui a immédiatement séduit les élèves.

 File1997.jpg

Posté par Vivivivivi à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'apprentissage des mathématiques

Quelles sont les bonnes pédagogies à retenir pour l'apprentissage des mathématiques ?

          Comment bien entrer dans le nombre ?    Comment bien apprendre à compter ?

Dès la petite section de Maternelle, apprendre à compter jusqu'à 3, c'est  (1+1+1) et surtout pas 1,2,3..

Une interview sur France culture explique comment il faut enseigner les mathématiques et pourquoi il est important d'apprendre les mathématiques à travers des jeux. 

 Les invités:

 - Rémi Brissiaud, Chercheur au Laboratoire Paragraphe de l'Université Paris 8 (Equipe "Compréhension, Raisonnement, et Acquisition des connaissances) auteur de plusieurs livres sur les mathématiques pour les enfants aux Editions Retz "Apprendre à calculer à l'Ecole : les pièges à éviter en contexte francophone" (Livre à paraître aux Editions Retz fin janvier 2013)

  - Léonard Vannetzel, psychologue, enseignant à l'Université Paris-Descartes spécialiste des troubles des l'apprentissages et de la psychologie du développement et particulièrement de la dyscalculie. Il est Rédacteur en chef adjoint de la Revue ANAE, dont le prochain Numéro portera sur le thème "Dyscalculie ou innumérisme : troubles du calcul ou enfants troublés par les maths" (parution fin décembre 2012 - N°120-121 de Nov/ Dec 2012)

  Constat:

1987 : année charnière à partir de laquelle on a ressenti un malaise dans l'apprentissage des mathématiques chez les enfants en France.

A partir de cette date, la façon d'enseigner les mathématiques a  changé.

 

Prenez le temps d'écouter cette interview, elle est très explicite: ICI

 

Conclusion:

Il faut apprendre aux tous jeunes enfants non pas le comptage d'éléments (numéroter l'objet désigné) mais bien la décomposition.

(Si l'enfant compte 1,2,3,4 en désignant les objets les uns après les autres, , le 4ième objet s'appellera 4 alors qu'il est unique!!! Cela entraîne des incompréhensions mathématiques qui se répercutent ensuite tout au long de la scolarité.)

 Apprendre la décomposition des nombres doit se faire dans des situations de jeu pour ne pas négliger lasatisfaction et le plaisir qu'un enfant peut ressentir quand un exercice de mathématiques est juste : résultat juste, comptage exact, ça "paie" sur le plan de la motivation : le fameux Eureka ! - Quand c'est juste, on a gagné, quelle satisfaction !

 

Posté par Vivivivivi à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Bienvenue à bord

          Bienvenue sur ce blog, créé le 11 mai 2013, entièrement dédié à la maternelle.


 

Vous y trouverez:

- des chansons (c'est mon dada!), sur les divers thèmes les plus abordés en classe: le quotidien, les saisons, les fêtes, les animaux, le schéma corporel...

- des projets de classe,

- des idées d'arts visuels (souvent trouvées sur internet: allez voir pinterest, c'est tout simplement génial!)

et profitez-en pour faire un tour sur le site d'Isa "école petite section" qui est une source inépuisable de ressources pédagogiques. Elle est la formatrice qui nous manque dans nos classes...

- des outils pédagogiques créés ou trouvés sur les blogs de collègues qui ont changé ma "pratique" au fil des ans comme le petit carnet de progrès, les cahiers de réussite, les ateliers échelonnés inspirés de l'excellent site Materne'ailes

 

 J'essaie de citer le mon des auteurs qui m'ont inspiré dès que je le peux ou de mettre un lien vers leur blog. Si j'en ai oublié certains, merci de m'aider à compléter ces manques.

Oui.. bientôt 20 ans que je me m'asseois sur les petites chaises... que les petites mains tirent sur mon tee-shirt pour avoir toute mon attention... que je mouche... fais les lacets...essuie les larmes et récolte les plus beaux compliments et les jolis sourires. Qu'il est beau ce métier d'enseignant en maternelle!

Je vous en dévoile les facettes, en toute modestie.

Si vous souhaitez participer ce blog, compléter des documents ou partager des idées, contactez-moi à l'adresse ci-dessous:

sylviebonneton@neuf.fr

Ce blog s'enrichira de vos apports.

Je prendrai le temps de répondre à tous vos commentaires  car même tout petits, ils me motivent, me donnent le sourire (réellement)  et m'aident à avancer.

 

daisy1      Alors, bonne visite et à bientôt!    daisy1

 

Posté par Vivivivivi à 00:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :